top of page

Superman: Legacy, où en sommes-nous ?

Dernière mise à jour : 10 mars 2023

Il y a quelques jours, au détour d'une conversation sur Twitter, le trublion James Gunn répondait, comme de coutume, de façon directe à une question qui pouvait sembler anodine au sujet des projets et de leur passage en production. La réponse a fait l'effet d'une nouvelle bombe pour les fans du dernier fils de Krypton !


On en parle ensemble dans cet article et on fait le point de la situation autour du film Superman: Legacy.


Superman: Legacy - Fan poster Reddit


Quel acteur ? Quel casting ?

Sur notre site, nous avions envisagé les prétendants une fois Cavill out pour incarner L'homme d'acier si l'on suivait différents arcs des comics Superman. La liste peut être longue et bon nombre de sites ont tenté de faire de même, tout comme les fans d'ailleurs.


En dernier lieu, on retrouve le britannique Nicholas Hoult (saga X-men avec Matthew Vaughn et Bryan Singer, A single Man, Mad Max: Fury Road, etc.) évoqué par les fans et quelques médias.

Mais derrière Cavill ? ... un autre Britannique ?


Par ailleurs, à la question de l'acteur retenu suite à une rumeur de fans autour de Jacob Elordi, James Gunn n'apporte qu'une précision : le casting de Superman n'aurait pas encore commencé !


Je pense que personne n'a encore été choisi pour jouer Superman. Le casting, comme c'est presque toujours le cas avec moi, se fera après que le scénario soit terminé ou presque terminé, et il ne l'est pas. Nous allons annoncer quelques choses dans peu de temps, mais le casting de Superman n'en fera pas partie.

Les choses sérieuses pour Superman ne commenceraient qu'une fois le scénario plus qu'avancé, dit-il...


Pour le reste du casting, certains articles abordent les personnages possibles comme une liste au Père Noël. Par exemple, Camila Mendes (Riverdale) en Lois Lane, Sadie Sink (Stranger Things) en Lana Lang, Sheryl Lee Ralph (Abbott Elementary) en Martha Kent; Jude Law déjà engagé dans la saga des Animaux Fantastiques en Brainiac, etc.


C'est assez drôle, mais cela pique la curiosité quand même...


Une idée particulier est à garder à l'esprit tant que j'y pense. James Gunn indiquait qu'une personne engagée dans le plan pour un rôle interviendrait dans tous les environnements cinéma, série et animé.

Donc soyez attentifs !



Quel âge ?

On a pu évoquer l'âge de 25 ans environ pour le nouveau Superman afin de comprendre le démarrage de Clark Kent dans le métier de journaliste à Metropolis.


Mais en associant la présence dans le plan de The Brave and the Bold, dans lequel Batman a 40-45 ans quand il rencontre Damian Wayne, on ne peut alors que spéculer sur un âge différent de 25 ans pour Superman. L'écart ne peut pas être trop conséquent. Et Gunn de réagir :



Oui, mais les gens spéculent sur les deux âges. Tout ce que j'ai dit, c'est que Superman était plus jeune que la quarantaine et que Batman pourrait avoir quelques années de plus que Superman.

Et de démentir :

LW : Oh, mince, vraiment ? Je pensais qu'il avait dit 25 ans. James Gunn : Non ! On le répète sans cesse, mais je n'ai jamais dit ça.

Diverses rumeurs évoquent même la présence d'un fils et notamment Jon Kent suite à l'article de Bleeding Cool évoquant 8 personnages que le média aimerait voir débuter sur grand écran dans le plan. Parmi eux, Jon Kent aurait une place, car suivrait la logique comics initiée sous Tom Taylor tout en proposant une version nouvelle de Superman en tant que père (à l'instar de Superman et Lois aussi) ET en donnant la possibilité de relier Jon à Damian Wayne...



Je n'ai jamais dit que Clark allait avoir un enfant.

Évidemment on peut le lire également dans un sens différent : et s'il en avait déjà un en arrivant ? etc.



Quel scénario pour Superman: Legacy ?

Plan de DCU : le scénario pour Gunn...

Le 31 janvier 2023, James Gunn annonçait avec Peter Safran la première partie du plan de 10 ans pour l'univers de DC.


Les différentes annonces du duo dirigeant de DC Studios étaient extrêmement attendues, depuis le retrait de l'acteur Henry Cavill, et prêtes à être scrutées à la loupe. Objectif ? Redonner l'espoir à Warner Bros. Discovery (WBD) et conforter les différents fans de DC que l'univers immensément riche sera enfin utilisé à bon escient, que cela soit les personnages principaux, les antagonistes et les lores.


Au sein du chapitre Gods and Monsters, James Gunn présentait donc séries et films, live action et animé.

Une première partie du plan seulement, car cela démarre. Au cœur de tout cela, le scénariste annonce la sortie en juillet 2025 du prochain film Superman sous le titre Superman: Legacy et place celui-ci comme le point de départ fondamental du DCU.



Ce nouveau film serait actuellement en écriture par James Gunn lui-même et les premières rumeurs annoncent alors qu'il pourrait aussi le réaliser.

Ok, le prochain point est le plus important, le vrai début du DCU. Il s'agit de Superman Legacy. C'est moi qui l'écris, je suis en plein dedans, je m'amuse beaucoup à le faire et Superman sortira dans les salles le 11 juillet 2025.

À ce moment-là, l'homme informait seulement qu'on verrait un nouveau Superman d'environ 25 ans et qu'il remplacerait le Superman de Henry Caviill. Ce nouveau Superman serait une conséquence du Flashpoint sans pour autant faire du film Superman: Legacy une origin story.


Selon Peter Safran :

ll traiterait de l'héritage du Kryptonien et du côté humain de Clark Kent en tant que journaliste au Daily Planet.

Seuls les indices laissés, comme le Petit Poucet lâchant les petits cailloux pour retrouver son chemin, nous offrent quelques pistes quant au scénario, même si on ne sait pas sur quel pied danser tant l'homme a une vision paradoxale de Supes :



  • Il apporte une précision quant à l'angle du "grand dadais" du Kansas dans une version inspirée du classique de Grant Morrison et renouant avec "une version plus traditionnelle de l'Homme de Demain" :

"J'adore réellement l'idée de Superman. C'est un grand dadais. C'est un garçon de ferme du Kansas qui est très idéaliste. Sa plus grande faiblesse est qu'il ne tuera jamais personne. Il ne veut blesser aucun être vivant. J'aime cette sorte de bonté innée que l'on retrouve chez Superman; c'est sa caractéristique déterminante. Il n'est pas le "All-Star Superman" mais une nouvelle fois, je suis un grand fan de "All-Star Superman". Et je suis très inspiré par cette série."

  • Il s'appuie sur les auteurs de références et/ou reconnus comme Grant Morrison, Alan Moore, Tom King, Darwyn Cooke, Marv Wolfman (ces derniers jours) pour asseoir ses positions :


Cela pose bien des questions : Quelle partie de leur travail retiendra-t-il pour son scénario (s'il en retient quelque chose évidemment) ? Mais aussi quelle proportion occupe le marketing dans l'ensemble de sa communication par rapport à la réalité de ses choix futurs ?



...6 mois avant DC Studios !

Comme souvent, c'est au détour d'un message anodin que les réponses ou informations nous tombent du placard.

AP : Où en êtes-vous dans le scénario de Superman: Legacy ? James Gunn : Très loin

Mais la conversation n'était pas terminée :


OMN : Bonjour James, pourriez-vous clarifier ce point ? Est-ce que cela fait référence à Man of Steel 2 avec Cavill que vous avez maintenant changé en Superman Legacy ou est-ce que Superman Legacy était un projet complètement différent ? James Gunn : Superman: Legacy a toujours été un projet distinct.

Puis :


JGTA : Compris. Je pense qu'il y a eu une certaine confusion quand vous avez dit que Superman: Legacy existait avant que Peter et vous n'arriviez. James Gunn : Il l'était. J'ai été engagé pour écrire Superman: Legacy il y a plus de six mois.

En d'autres termes, résumons :

  1. Gunn a déjà beaucoup avancé le scénario !

  2. On identifie Superman: Legacy comme un "projet séparé" du Man of Steel 2 envisagé avec Henry Cavill.

  3. Le lancement de projet date de 6 mois avant la création même de DC Studios.


Un si grand avancement du scénario peut paraitre comme surprenant, si l'on considère la date d'annonce du film le 31 janvier, mais ce n'est en réalité plus une surprise si l'on considère les faits sous un autre angle.


The Hollywood Reporter indiquait le 17 octobre que DC était à la croisée des chemins avec le pitch par James Gunn d'un "film secret" peu avant la sortie de Black Adam en salle.

Le producteur de Shazam!, Shazam! Fury of the Gods et aussi Aquaman and the Lost Kingdom, Peter Safran, et James Gunn étaient alors en pourparlers avec Warner Bros. Discovery pour un film ou davantage. L'auteur de l'article précisait alors, le futur lui donnera raison, que "DC [était] définitivement en jeu" : au cœur de Warner se déroulait une lutte d'influence entre d'un côté Gunn/Safran et de l'autre Michael De Luca/Pam Abdy poussant pour un Man of Steel 2 produit par Charles Roven avec un retour d'Henry Cavill, plébiscité par Dwayne Johnson et son clan.


Cette lutte visait à donner la direction que devait prendre David Zaslav, Warner et le futur DC Studios.

À cette époque, Zaslav envisageait d'engager Dan Lin à la tête de DC films, mais celui-ci déclinera. Par la même occasion, Roven cherchait des scénaristes pour Man of Steel 2, alors que Gunn arrivait déjà avec une mouture sous la main...


La balance penchait définitivement pour le futur duo dirigeant des studios DC avec les controverses fin septembre sur le trailer de Black Adam, ainsi que sur le costume et la musique de Superman en octobre. La "toxicité" des fans a sans doute été vécue par l'équipe dirigeante, Zaslav en tête, comme le coup de grâce porté à un retour validé de Cavill dans le costume.


La vérité est qu'il y avait différentes commandes d'écriture de la part de David Zaslav faite à plusieurs entités ou groupes : par exemple celle de J.J. Abrams, celle de Michael De Luca (finalement annulée) et donc celle de Gunn dont on ne savait rien ou que tout fan de Cavill ne voulait pas vraiment prendre en compte.


James Gunn faisait partie de "l'ancien régime" et l'a restauré avec les modifications du "nouveau régime". Les projets et la vision de Gunn prenaient alors les devants et devaient être la ligne directrice du plan à venir. Le trio Gunn/Safran/Zaslav décollait et, ces derniers jours, le soutien de Zaslav reste complet.


Le CEO renouvelait toute sa confiance au duo, le 23 février dernier, lors de la présentation (téléphonique) aux actionnaires de la multinationale des résultats financiers du dernier trimestre 2022 (Q4) et de la stratégie. L'entreprise poursuit son approche développée en Q3 et le plan de DC Gunn et Safran est vu comme un "game changer" (changement de donne) !


WBD fête ses 100 ans depuis peu et continue son développement avec les franchises : Harry Potter avec le nouveau jeu Hogwarts Legacy est partout, des films sont envisagés pour poursuivre la saga du Seigneur des Anneaux (Lord of the Rings) et James Gunn est à l'écriture de Superman: Legacy. Dans le cadre d'une "stratégie unifiée" films/TV/animations/gaming, toutes ces "propriétés intellectuelles" exceptionnelles doivent être relancées en l'absence de films depuis 10 ans. La multinationale se veut une "storytelling company" (société qui raconte des histoires).


Nous verrons ce que donneront ces histoires prochainement.



...et la réalisation aussi ?

Comme l'indique The Hollywood Reporter dans sa newsletter, James Gunn a des intentions bien personnelles de ne pas forcément créer un "Gunnverse" (nous verrons bien si cela s'avère), mais en tout cas celle d'être le principal architecte de l'univers DC en construction.


Ce que le média qualifie de Gunn Show montre bien qu'il veut marquer de son empreinte le plan et notamment la réalisation même de Superman: Legacy.


On a pu citer James Mangold. Celui-ci se rabattrait sur The Swamp Thing.

Movieweb a donné sa liste de faiseurs qui suivraient le script de Gunn si ce dernier ne prenait pas les choses en main : Richard Linklater, Rian Johnson, Matthew Vaughn, Dee Rees, David Lowery, Paul King, Marielle Heller et Paul Thomas Anderson.

C'est intéressant comme échantillon, mais sur quoi se fonde-t-il ?

  • Richard Linklater (Boyhood, Dazed and Confused [Génération rebelle], Before) a déjà filmé le Superman Tyler Hoechlin dans Everybody wants some et son style permet de mettre en avant une certaine atmosphère semble approuvé par Grant Morrison ;

  • Le réalisateur du dernier Star Wars et de Knives Out (À couteaux tirés), Rian Johnson, est aussi évoqué comme un choix intéressant. Son style différent mettrait en scène "des personnages moraux qui évoluent dans un monde cynique et qui conservent leur propre sens de la bonté".

  • Matthew Vaughn avait été évoqué en octobre déjà pour la réalisation de Man of Steel 2, comme en décembre pour une version plus colorée avec Henry Cavill. Le réalisateur a une certaine expérience du genre super-héroïque avec deux angles bien différents, allant de Kick-Ass à X-Men : le commencement. Il était déjà en lice sans succès pour Superman avant le Man of Steel de Snyder. Finira-t-il par avoir sa chance ? Malgré sa relative proximité avec Cavill (il tourne Argylle avec le Britannique actuellement) ?

  • La scénariste et réalisatrice de Mudbound nommée aux oscars en 2018, Dee Rees, attend son heure pour un grand film. Adepte d'une approche sociale radicale, le tentation de briser bien des codes serait-elle en phase avec un Superman du Golden age, champion du peuple.

  • David Lowery, réalisateur de Green Knight comme de Ghost Story, a exploré le folklore et le mythe. Le media rappelle à juste titre la part de mythique que supposent les histoires de super-héros. Il a aussi l'avantage de savoir gérer les studios comme Disney (Peter et Elliott le dragon ; Peter Pan).

  • Marielle Heller, réalisatrice de Can you forgive me et de A beautiful day in the neighborhood, propose de l'empathie. Après le sérieux snyderien, cela collerait-il avec le grand dadais évoqué (voulu ?) par James Gunn ?

  • Paul Thomas Anderson (Boogie Nights, Magnolia, Punch Drunk Love, There Will Be Blood, The Master, etc.) est un grand réalisateur mêlant épique, solitude et famille, expérimentation et visuel pas commun. Du style donc, mais l'homme a un certain caractère, faiseur vraiment ?


Il y en a bien d'autres naturellement, mais à ce jour, James Gunn semble vouloir garder la main.



Le film Superman: Legacy est source de bien des questionnements et chaque action de Gunn suscite bien des interrogations. Quelle part de l'homme et de l'artiste aurons-nous véritablement dans l’œuvre ?

Si le scénario a déjà beaucoup avancé, il doit bien déjà avoir une idée derrière la tête pour l'acteur.

Il a aussi un univers bien à lui et une série de personnages tel Waller qu'il voudra sans doute placer.


À cet instant, les choses sont en plein mouvement et nous n'avons pas les réponses.

Il continue de sonder les gens, non sans raison.


So, wait and see... 2025 est encore loin !


JA

473 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page