top of page

News Legacy : Luthor, Supergirl, tournage et... démentis

Les informations de casting et de tournage autour de Superman: Legacy continuent de se multiplier dans tous les sens. Chez Planet Superman, le temps de faire le tri et de valider, voici un point sur l’actualité Legacy avec un James Gunn assez actif !



Nicholas Hoult en Lex Luthor

Deadline évoquait le choix de l'acteur britannique Nicholas Hoult pour incarner le super-vilain Lex Luthor.

James Gunn a confirmé le 11 décembre sur son compte Instagram la nouvelle de ce choix final pour la Némésis de L'homme d'acier.




On trouve l'acteur avec le réalisateur James Gunn posant ensemble dans les locaux de la production avant de partir diner. En complément, le réalisateur explique cette annonce en ces termes :

Oui, je peux enfin répondre, @nicholashoult est Lex Luthor dans #SupermanLegacy et je ne pourrais pas être plus heureux. Nous sommes allés dîner hier soir pour fêter ça et discuter de la façon dont nous pouvons créer un Lex qui sera différent de tout ce que vous avez vu auparavant et que vous n'oublierez jamais. "Mais James, on l'a entendu il y a des semaines, pourquoi tu ne nous as pas dit que c'était vrai ?" Parce que, bien que nous en ayons discuté, ce n'est devenu définitif qu'il y a quelques jours et je ne veux pas vous dire à tous quelque chose qui n'est pas certain. Quoi qu'il en soit, voici Lex (et Nicholas !), l'un de mes personnages préférés du DCU.

C'est ensuite l'acteur Michael Rosenbaum, incarnant Lex Luthor dans la série Smallville qui a posté sur les réseaux la confirmation de ce casting quelques jours plus tard. De toute évidence, il était quelque peu attentif à son successeur.



En lui souhaitant la bienvenue et ses félicitations, l'information est donc officielle ET ainsi validée.

Peu de temps après, l'artiste brésilien Davi Alves a poursuivi sur Instragram son travail "rétrocomics" avec sa vision de Nicholas Hoult en Lex Luthor, chauve et tenant de la kryptonite verte tel un certain Gene Hackman ! Relayé par le réalisateur.


Nicholas Hoult Lex Luthor selon Davi Alves


Il restera à voir la proposition à l'écran pour une véritable validation par le public.




Maxwell Lord et Sean Gunn...

Selon Deadline, le 8 décembre, Sean Gunn serait retenu comme la "référence" pour jouer le rôle de Maxwell Lord dans Superman: Legacy.





À la suite de Pedro Pascal, qui incarnait le personnage dans Wonder Woman 1984, Sean Gunn reprendrait le rôle du complexe milliardaire, allié ou vilain, lié à la Justice League et à la Justice League Internationale (JLI, avec bon nombre des personnages de l'univers DC que veut construire James Gunn comme Guy Gardner, Blue Beetle, Booster Gold, etc.), créé en 1987 (Justice League #1) par Keith Giffen, J. M. DeMatteis et Kevin Maguire.


L'article évoque le fait que l'on ne sait si Sean Gunn fera un caméo ou bien davantage. On ne sait pas non plus quelle sera la moralité du personnage dans le film et l'univers de Gunn. Toutefois, on ne peut aucunement douter du souhait du réalisateur de pousser les curseurs au plus haut en dénonçant d'emblée les présentations de Lord comme un simple "vilain". Pour cela, il prenait à témoin le créateur du personnage J. M. DeMatteis, il y a quelques jours :



James Gunn : Traiter Max de méchant est un peu réducteur à mon sens. Qu'en dites-vous @jm.dematteis ? JM DM : Il est imparfait (et, dans les premières histoires, manipulé par une IA sensible), un peu escroc, mais, en fin de compte, Max a un cœur d'or et aime son équipe. Mais je suis sûr que vous le savez déjà ! James Gunn : J'aime bien le Max nuancé, c'est certain. Le "méchant Max" se trouve dans de bonnes histoires écrites par de bons auteurs et artistes, mais j'ai toujours aimé le personnage de JLI pour son caractère multidimensionnel - de la même manière que j'ai aimé Waller dans l'équipe d'Ostrander. Deux personnages capables de sortir du paradigme du tout-bon ou tout-mal qui était de rigueur à l'époque (et qui l'est toujours, en fait).

L'auteur lui-même refusait l'appellation systématique de "vilain" pour son personnage lorsque l'article de Deadline paraissait :



Des nouvelles intéressantes. Mais notre Max n'a jamais été un méchant. J'espère que James choisira la version Giffen-DeMatteis-Maguire.

Ce choix d'acteur pour Maxwell Lord ne manque pas de faire grincer des dents avec les critiques de népotisme et de favoritisme que l'on peut très facilement appliquer à James Gunn en de telles circonstances. Dans le cas du frère Gunn, ce n'est pas le premier projet pour lequel ils collaboreraient, mais la multiplication des anciens acteurs et techniciens de son univers rend forcément dubitatif.


Sean Gunn jouait dernièrement Kraglin et Rocket Raccoon dans les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 et a d'abord été retenu pour jouer les rôles de Weasel et de GI Robot dans le prochain animé Creature Commandos (également avec J. M. DeMatteis), double rôle également après ceux de la belette Weasel et Calendar Man dans The Suicide Squad.


Enfin, comme depuis cet été, l'artiste brésilien Davi Alves a également poursuivi son travail "rétrocomics" le 9 décembre pour présenter le vilain Maxwell Lord, le personnage dernièrement casté pour le film sous les traits de Sean Gunn.



Quel angle utilisera-t-il pour Lord ? Apparaitra-t-il dans Superman: Legacy ?

Qu'apportera Sean Gunn par son jeu ?

Il faudra s'armer de patience pour le découvrir.



Cela travaille, cela travaille !

La colonie de James Gunn est au travail !

Le 6 décembre, le trublion James Gunn postait sur son compte Threads une photo de son équipe en route pour des repérages :



Les scouts de Superman: Legacy sont à l’œuvre et le réalisateur communique.



Gunn et la Legacy

Parmi les éléments de communication, James Gunn utilise les réseaux afin de placer différents marqueurs temporels et culturels pour les fans. Il veut se placer dans la legacy, l'héritage, et donc on a pu voir sur son compte une publication mettant en avant une référence bien connue :



Cela fait référence à l'expression utilisée par Richard Donner durant le tournage du film Superman: The Movie (1978) pour galvaniser ses acteurs et ses équipes. Ce mot était devenu comme une sorte de mantra déposé dans les studios de Pinewood, une formule sacrée ou magique pour atteindre la méditation ou la concentration, ici une prière permettant de se projeter vers la réussite avec une énergie positive.


Richard Donner - Verisimilitude


Verisimilitude signifie en français vraisemblance, c'est-à-dire le fait d'être vrai ou réel.

Le réalisateur Gunn tente par cette action d'indiquer une continuité avec l'histoire de Superman ainsi qu'une fidélité à l'identité de Superman et à ce qu'il représente. La manœuvre viserait aussi à se placer sous les meilleurs auspices et dans les circonstances les plus favorables auprès de la communauté supermanesque en revenant aux origines, comme si agir comme Donner garantirait son succès tout en attrapant les fans de 1978.


James Gunn serait-il juste un peu superstitieux ? Cela reviendrait-il juste à une tentative de captation donnerienne et/ou est-ce un déni du cycle snyderien ?

Nous laissons chacun se faire sa propre idée, mais cela n'est évidemment pas anodin.



La méthode Gunn

James Gunn utilise également les réseaux sociaux afin de montrer sa méthode de travail à travers différents visuels.


Le 16 décembre, il initie un fil de discussion avec les fans concernant ses storyboards préparatoires au tournage de Superman: Legacy sur Instagram et sur Threads :



James Gunn : Spoiler ??!! Eh bien, probablement pas. Je dessine constamment des plans de Superman Legacy et des story-boards partout. Voici un plan que je viens d'envoyer à mes chefs de service pour qu'ils comprennent à quel point un plan dont nous avions discuté allait être serré. SupermanLegacy

Les échanges portent ensuite sur les mouvements de caméras et autres techniques.




Internaute : La caméra pivote-t-elle vers l'avant ou Superman se déplace-t-il vers la caméra ? James Gunn : La caméra recule avec le personnage. Pour moi, les flèches pleines représentent le mouvement de la caméra, les flèches fines représentent le mouvement du sujet.

Ainsi, il tente de mettre en avant sa compétence tout en continuant à séduire le public par une certaine proximité.



En ordre de bataille pour y aller !

En ce début janvier 2024, l'impatience gagne naturellement les fans qui interrogent James Gunn sur les "préparatifs de la production" du film. Il répond dans la foulée et c'est plutôt intéressant :



Tout se passe à merveille. Les décors sont construits, les costumes sont terminés, les acteurs étudient leurs rôles, les prothèses et les modèles VFX sont réalisés, les vols sont réservés. C'est parti.

Ceci montre, outre le travail nécessaire des acteurs, les différents chantiers initiés et donne quelques confirmations des précédentes annonces. Le réalisateur est très enthousiaste et évoque la fin de la construction des décors, la fin de la préparation des costumes, des prothèses et modèles VFX. Donc une part non négligeable des éléments attendus par le public pour un tel film serait achevée, sans que l'on ait vu fuiter les éléments.


On attend avec impatience le costume de L'homme d'acier, le gros morceau (cf. le point discuté plus bas dans cet article), mais on notera que le travail avec Judianna Makovsky et Beth Mickle serait quasiment fait.



Internaute : Avez-vous une idée de la date à laquelle les costumes seront définitivement terminés ? James Gunn : Au moment de la prise de vue.

Toutefois, comme il en a pris l'habitude (exemple pour le script), ce n'est pas définitif et le définitif sera pour la version au cinéma, pas avant.


Enfin, les "vols" sont bien sûr en rapport avec les différents repérages et tous les autres préparatifs pour le tournage comme ci-dessus. Rien de plus classique et cela confirme les indications données en octobre du tournage à Londres et dans le reste du monde. Nous évoquions durant une de nos émissions son voyage en compagnie de S. Cerretti en Norvège. Cela est tout à fait logique et normal.



Effets spéciaux ou practical ?

Un des points intéressants est le travail sur les décors et les débats/questionnements autour des effets spéciaux.

Les médias comme CBR ont discuté ce point particulier, notamment quand on prend en considération l'utilisation à outrance des effets spéciaux dans les films au point d'être vivement critiqués comme pour The Flash. Un fan interrogeait le co-CEO sur les réseaux le 18 décembre sur l'utilisation de "The Volume" pour Superman: Legacy en complément des décors pratiques :



Cela fait référence à la technologie visuelle développée par Industrial Light & Magic (ILM), StageCraft. La production d'effets visuelles y est virtuelle dans un studio circulaire composé de panneaux LED à 360°. L'objectif est de proposer de générer du sol au plafond tout décor avec des images générées selon le besoin par les moteurs Unreal Engine, FuseFx... On attribue à cette scène le nom de "Volume". La technologie de Disney+ pour la série The Mandalorian s'est ensuite développée à d'autres projets. On cite Black Adam et The Batman notamment en ce qui concerne DC, le dernier Thor: Love and Thunder et divers films du Marvel Cinematic Universe (MCU), The Fabelmans, etc.


Concernant James Gunn, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 n'auraient pas utilisé cette plate-forme.

Par ailleurs, en ce qui concerne Superman: Legacy, James Gunn indique qu'il ne devrait pas l'utiliser non plus pour le film, car les "décors [seraient] trop grands et les caméras [bougeraient] trop". Les commentaires évidents sont que les préparatifs seraient d'envergure.


Pour un tel film, on n'attendra rien de moins que de voir à l'écran du grandiose et de l'épique.



Et entre temps, les acteurs se préparent

Superman Corenswet travaille son corps...

Comme vous avez pu le voir sur les réseaux et durant notre dernière émission Legacy, David Corenswet poursuit sa préparation physique pour le rôle.


Son coach Paolo Mascitti postait sur son compte Instagram le 16 novembre la photo suivante de l'acteur, qui a troublé par sa très grande ressemblance avec Henry Cavill.




Mister Terrific Gathegi aussi !

D'après Heroic Hollywood, Mister Terrific incarné par Edi Gathegi serait également en plein travail physique pour le film. Également entrainé par Paolo Mascitti, la prise de volume est assez importante si l'on se fonde sur la photographie transmise par le coach dans une de ses stories Instagram.



Edi Gathegi pour Mister Terrific



Le tout avec une certaine bonne humeur si l'on lit les vœux de Sara Sampaio pour la nouvelle année :





Rumeurs Casting

Supergirl : Gunn en action ?

Il y a quelques jours une rumeur émanait de Daniel Richtman (Daniel RPK) et abordait les actions du réalisateur James Gunn en cours de recrutement de la cousine de Superman, Kara Zor-El alias Supergirl.


Elle est relancée au moment de Noël par le fil DCEULeaks de Reddit qui rapporte que "si, initialement, le casting de l'actrice incarnant Kara Zor-El ne devait pas être fait sans que le réalisateur du film ne soit choisi au préalable", James Gunn aurait lancé les actions. Il pourrait lui-même sélectionner l'élue !

Le compte évoque un début de tournage du film Supergirl: Woman of Tomorrow durant la seconde moitié de 2024.



On note également que le personnage de Kara Zor-El serait décrite comme "une femme pleine d'humour, avec un côté punk rock. Elle a une certaine dureté dans l'ensemble car elle a été témoin de la mort de Krypton lorsqu'elle était enfant".

On retrouve les origines du personnage et ses tourments, mais on pousserait ses caractéristiques vers l'humour et le punk rock.


Divers fan arts ont fleuri sur la toile afin d'illustrer cette idée comme ceux de djilali (@DRfan_art) :




Le 17 décembre d'ailleurs, il a eu droit à une suggestion d'actrice comme l'Allemande Lilly Krug.


Enfin, Krypto serait (naturellement) dans le film ET dans le DCU de James Gunn.


Malgré tout, ATTENTION, ce ne sont que des rumeurs !



Pom et la directrice de la CIA

Mi-décembre, le média The Hollywood Reporter (THR) titrait Superman: Legacy: Pom Klementieff, Miriam Shor join James Gunn's Mano of Steel Movie (Exclusive).

En d'autres termes : Superman : Legacy : Pom Klementieff, Miriam Shor rejoignent le film de James Gunn sur L'homme d'acier (Exclusif).


THR évoquait Pom Klementieff et Miriam Shor


THR évoquait l'extension du casting du film à deux actrices supplémentaires de l'univers des Gardiens de la Galaxie :

  • Pom Klementieff, l'actrice française incarnant Mantis, était déjà citée en mai dernier comme possible actrice dans la distribution.

  • Miriam Shor, l'actrice américaine incarnant Recorder Vim, serait envisagée pour jouer le rôle de la Directrice de la CIA dans le film.


Néanmoins, à peine quelques minutes après cette publication, James Gunn a réagi vivement pour démentir ces annonces sur les réseaux via son compte Threads :


James Gunn dément pour Pom Klementieff

Bien que Pom soit l'un de mes acteurs préférés, ce n'est pas du tout vrai. Non seulement Pom n'est pas dans le film, mais personne n'a jamais parlé de sa présence dans le film, et je n'ai aucune idée du rôle qu'elle pourrait jouer.

Idem pour Miriam Shor :


James Gunn dément pour Miriam Shor

Internaute : Est-il vrai que Miriam Shor a été choisie pour incarner le chef de la CIA dans Superman : Legacy ? James Gunn : Non, ce n'est pas vrai. J'aimerais trouver une place pour Miriam dans le DCU, peut-être même dans Legacy, mais elle n'a pas encore été choisie pour quoi que ce soit.Elle n'est retenue dans aucun casting à ce jour, mais pourrait être elle aussi dans le DCU à l'avenir.

L'information provenant de THR, James Gunn s'est senti obligé d'intervenir afin de clarifier pour, dit-il, "que cela sorte de l'esprit des gens aussi vite que possible pour son bien" [le bien de Pom Klementieff].



Autres rumeurs

Le compte DCU Updates relayait sur Twitter/X quelques jours précédemment les quelques rumeurs évoquées par Daniel RPK concernant les actions de casting qui seraient en cours :

  • Après Angela Spica sous les traits de María Gabriela De Faría, on parle d'uune extension des membres de The Authority : The Doctor et Jack Hawksmoor

  • Les parents Martha et Jonathan Kent évidemment

  • Steve Lombard et différents rôles mineurs du Daily Planet et de Metropolis

  • Des personnages du gouvernement



Il n'y a rien de bien original, mais cela semble assez cohérent avec la direction déjà adoptée : vers The Authority dont l'Ingénieur est déjà casté, ou encore vers une place annoncée comme plus importante de Clark Kent dans l'histoire si on ajoute ses parents, le Daily Planet, etc. de façon logique.


Pour autant, Gunn n'est pas selon ses dires un adepte des caméos bien que la critique a pu percé évoquant qu'il partirait dans tous les sens. Il les qualifie de "Cameo Porn" et considère cela comme "le pire des éléments des récents films de super-héros", car pour lui "si un personnage apparaît dans un film, il doit avoir une raison d'y être du point de vue de l'histoire".


Chaque rôle doit être utile et avoir un certain développement. Par conséquent, si le casting doit encore s'étendre, on devrait avoir par la suite quelques informations qu'il aurait gardées sous le coude.

Il indique avoir "verrouillé" plus de 90% du casting le 2 janvier 2024 :



Internaute : Quelle est la part de la distribution que vous avez verrouillée ? Environ 90 % ? James Gunn : Plus.

On n'attend donc plus que quelques noms...



Le tournage : quelles informations ?

Des rumeurs continuent de circuler concernant l'intrigue du scénario et la date du début du tournage.


Le Moyen-Orient démenti

Début août, une rumeur sur l'intrigue a circulé en alternative à la thèse de The Authority et a été relayée par divers médias. Elle évoquait qu'un conflit au Moyen-Orient serait au cœur de l’intrigue et opposerait Superman aux autres héros et Lex Luthor.


Fin novembre, le réalisateur a démenti cela en réponse à une question au détour de sa publication sur le bureau de la production.


James Gunn dément

Internaute : Dites-nous que la rumeur d'une "menace terroriste au Moyen-Orient" n'est pas vraie. James Gunn : @owenjgordon Ce n'est pas vrai.

Le tournage

Certains médias rapporterait que le synopsis serait disponible et on le trouve sur différents sites comme Production List avec une date de démarrage de tournage fixée au 4 mars et un résumé succinct de l'histoire.



Cela serait résumé ainsi :

Superman, jeune reporter à Metropolis, entreprend un voyage pour réconcilier son héritage kryptonien avec son éducation humaine en tant que Clark Kent.

Le "jeune" ici émane du mot "cub" comme un louveteau. On voit presque l'enfant à peine sorti du giron familial. James Gunn dément lui-même cela :

Je ne sais pas trop d'où vient ce titre. Je ne l'ai pas écrite. Il y a des éléments de vérité (évidemment basés sur des choses que j'ai dites dans le passé). Mais je ne décrirais pas l'intrigue de cette façon, et je ne qualifierais pas Clark de jeune reporter. C'est un reporter à part entière de trente ans. Mais, oui, nous tournons en mars. Je suis reconnaissant à notre équipe de production de s'être démenée chaque jour pour faire avancer les choses pendant les grèves. Les forces en présence nous ont obligés à nous arrêter à plusieurs reprises - et si nous l'avions fait, nous ne pourrions jamais terminer le film pour juillet 2025

En précisant ensuite que cette formulation dessert "horriblement" le personnage de Clark Kent et le film. Il précisera dans la conversation que ce mauvais synopsis n'est pas le sien : "Ce n'est pas le synopsis officiel du film, voilà pourquoi".

La date de mars est également confirmée par le réalisateur dans la foulée.



Costume, acte 2

Quel est l'avancement ?

Durant l'été, les fans interrogeaient James Gunn au sujet du costume de L'homme d'acier.

Ainsi le 15 décembre 2023, Gunn a apporté une première réponse :



Internaute : Bonjour James, j'aimerais savoir où vous en êtes dans le processus de création du costume et de la musique de Superman ? James Gunn : Le costume est presque terminé, mais nous sommes encore en train de faire des allers-retours sur certains éléments. Une grande partie de la partition - peut-être même la plupart des thèmes principaux - a déjà été écrite.

Ces derniers jours, ensuite, le réalisateur réagissait aux questions et aux débats classiques : slip ou non ? S sur la cape ou non ? etc. Les différents médias ont reporté également cela.

Sur ce dossier, le trublion James Gunn n'a rien révélé et a plutôt laissé la place à l'apaisement sans donner la direction.


Résumons les points :

  1. L'histoire d'abord !

  2. Plein de fan arts pour le costume et elles se valent toutes !


L'histoire d'abord !

Le débat a amené la réflexion suivante de James Gunn :



Vous n'imaginez pas le nombre de supplications et de contrariétés que je reçois à propos du maillot de bain ou de l'absence de maillot de bain. Pour moi, ce n'est pas l'aspect le plus important de Superman ou de son histoire. Mais il y a tellement de sentiments forts !

Le communauté des fans de Superman est aux aguets et réagit vivement sur cette question du costume, comme du symbole de Superman. James Gunn a donc entretenu "positivement" l'attention en remettant l'histoire au cœur du film, tout en se gardant bien de prendre position sur le débat.




À l'aspect indissociable du slip comme du S sur le torse, James Gunn réagit ainsi :

Il s'agit peut-être d'un point de vue extrême. Le costume a changé de bien des façons au fil des ans. Ce sont toutes (ou presque toutes) des versions valables de Superman, avec ou sans maillot de bain, avec ou sans S jaune sur la cape, avec ou sans noir autour du S, avec ou sans coupe mulet, et ainsi de suite.

Le trublion a laissé la place à l'apaisement sans donner la direction précise. Comme l'avait indiqué Captain Morpheus dans son éditorial, la question du S n'est pas anodine et James Gunn avait pu laisser penser que le S des Studios Fleischer serait le point de départ. La mention "avec ou sans noir autour du S", n'est pas hasardeuse.


Il indique juste qu'il y aura une cape :



Internaute : Qu'en est-il de la présence ou non d'une cape ? James Gunn : Il y a bien une cape.

Puis il nuance le propos concernant les vrais fans de Superman et la question du slip alors qu'elle était embarquée vers une critique des fans de Zack Snyder.



Internaute : Les gens qui ne veulent pas de slips ne sont pas vraiment des fans de Superman. Ce sont des fans de Zack Snyder, n'essayez pas de les apaiser. James Gunn : Ce n'est pas vrai. Beaucoup de gens aiment les slips et beaucoup de gens ne les aiment pas. Je comprends les deux !

Néanmoins, dans le fond, Gunn a sans doute bien raison de ne pas s'aventurer sur les sentiers des guerres de chapelle ou encore des oppositions entre groupes de fans dès maintenant. Le réalisateur résiste à toute envie de mettre le feu aussi tôt.


Pour le réalisateur, enfin, aucune chance de voir le costume avant le tournage :



Internaute : Quelle est la probabilité de voir à quoi ressemble le costume avant le tournage en mars ? James Gunn : Zéro-point-Zéro.

Et ce, malgré l'insistance et les risques de leaks (fuites)...



Internaute : Pourquoi ? Il est probable que nous allons voir le costume pour la première fois sur une photo de mauvaise qualité grâce à un filtrage. Le mieux n'est-il pas de le montrer avant avec une bonne qualité ? James Gunn : Nous ne tournons pas pendant plus de deux mois.

Donc en mars...



La musique alors ?

Comme souvent également quand on parle de Superman, on aborde la question de la musique du film ou score et, là aussi, on arrive à un sujet sensible et complexe pour tout fan.


Donc la production avançant, certains fans ont interrogé le réalisateur qui a réagit dans la foulée.



Internaute : @jamesgunn Je crois avoir lu que certains thèmes/scores étaient déjà écrits pour Legacy... Est-ce parce que certains thèmes ont été écrits par John Williams en 1978👀👀👀👀 hehe... Dites-moi que le thème classique de Superman fait une apparition dans le DCU... James Gunn : Vous devrez attendre pour connaître les détails de la musique elle-même, mais j'ai écrit la plus grande partie de la partition AVANT le début du tournage pour chaque film depuis Guardians 1 (j'en ai fait faire une partie à partir de Super).

L'internaute illustre la sensibilité du sujet et cet échange met en avant deux points particuliers qui ne laissent pas indifférent :

  1. La réponse de James Gunn montre une méthode de travail tout à fait inédite pour le commun des spectateurs : il écrit la musique avant de tourner, un point qu'il évoquait déjà le 15 décembre alors qu'on l'interrogeait aussi sur l'avancement du costume (cf. plus haut) : Une grande partie de la partition - peut-être même la plupart des thèmes principaux - a déjà été écrite.

  2. John Williams reste la référence ultime depuis 1978 et Hans Zimmer une extraordinaire évolution qui a touché le public aussi. Nous avions évoqué sur Planet Superman la question du compositeur avec lequel James Gunn pourrait œuvrer sur le film Superman: Legacy, mais le nom du compositeur de la musique du film n'est toujours pas officiellement annoncé.


Par conséquent, des personnes ont interrogé le réalisateur sur ce "manque" :



Internaute : Y a-t-il une raison pour qu'aucun compositeur n'ait été annoncé ? James Gunn : Je ne suis pas sûr que l'affaire soit conclue. Il faut que je vérifie. (Et oui, je sais que cela semble fou puisqu'une grande partie de la partition a été écrite, mais quand vous surfez sur les vagues de l'inspiration, qu'allez-vous faire ? J'ai écrit la plus grande partie de "Peacemaker" et la totalité de "Creature Commandos" avant d'avoir un contrat conclu).

Nous évoquions John Murphy comme tenant la corde, mais on n'a pas d'information officielle sur ce point.

À ce jour, Superman: Legacy serait encore en négociation pour sa musique...



Encore deux mois avant le début du tournage. Quelles surprises James Gunn nous aura-t-il préparées pour Superman: Legacy ? Quelles actions mènera-t-il pour construire son univers ? Comment fera-t-il pour séduire le public ? Comment évoluera le casting du film ?

Nous allons suivre tout cela avec beaucoup d'intérêt sur Planet Superman !



JA

Posts similaires

Voir tout
bottom of page