top of page

Supergirl au cinéma : la fin des rendez-vous manqués ?

Si d'aucun regrettera que davantage de films Superman n'aient vu le jour, le sort de sa non moins célèbre cousine de Krypton n'est guère plus enviable. Alors que le plan de DC annonce un film adaptation du comics Supergirl: Woman of Tomorrow, faisons une revue rapide des occasions manquées de voir Supergirl prendre son envol. Est-ce la fin du tunnel pour Kara Zor-El ?


Superman et Supergirl selon Jim Lee et Michael Turner


Une première réunion de famille annulée

Helen Slater en Supergirl et Christopher Reeve en Superman

Après le succès du film Superman: The Movie de Richard Donner en 1978, les producteurs Alexander et Ilya Salkind entendaient bien en faire une franchise étendue avec l'introduction sur grand écran de sa cousine Kara Zor-El.


Ils mettent rapidement en chantier la production du film Supergirl qui sera finalement réalisé par le français Jeannot Swarc. La promotion de ce métrage promet l'apparition de Christopher Reeve en mentor de sa jeune cousine ayant un impact décisif sur sa destinée terrestre. Reeve signera pour être dans le film avant de quitter le projet, ne souhaitant plus travailler avec les producteurs attachés.


Dans un premier jet du scénario de Superman III, Kara Zor-El, belle-fille de Brainiac, devenait même le nouvel amour de Superman. Une version rejetée par Warner Bros. d'après l'Institut du Film Américain.


Reeve parti, Supergirl ne verra son cousin qu'en poster dans sa chambre, son absence étant vaguement expliquée par une mission à l'autre bout de l'univers.


Superman en poster dans Supergirl

Si les deux personnages semblaient bien faire partie du même univers, ils ne se croiseront jamais sur grand écran. L'échec du film n'en sera que plus terrible et enterrera les velléités des Salkind qui revendront par la suite les droits du film.


Fin de l' histoire. Supergirl n'est pas près de revenir.



Un nouvel essai... 35 ans plus tard

Supergirl et Warner Bros.

Un projet d'Hamada

2018 : Si Kara Zor-El retrouve bel et bien son cousin dans la série Supergirl située dans l'Arrowverse de la CW, il semble bien qu'il y ait un public amateur du personnage.


Pour Warner Bros., et suite à l'échec de son Josstice League, il s'agit de s'éloigner de la vision de Zack Snyder et surtout de son Superman incarné par Henry Cavill. Se refusant à recaster le Kryptonien dans de nouvelles aventures pour ne pas s'aliéner une partie des fans - et surtout leur porte-monnaie, le studio prend la tangente et emprunte les chemins de traverse en annonçant la mise en chantier d'un film Supergirl en lieu et place d'un Man of Steel 2.


Le projet est lancé à l'été 2018 sous la supervision de Walter Hamada avec Oren Uziel (22 Jump Street, The Cloverfield Paradox) au scénario. Ne trouvant ni producteur ni un écho favorable du public, l'intention semble faire du sur-place. Avant d'être une nouvelle fois relancée....



L'effet Flashpoint

2021-22 : Chez Warner Bros., Walter Hamada semble déterminé à rebooter l'univers initié par Man Of Steel. Il compte bien utiliser le film The Flash pour introduire de nouveaux personnages dans un univers revisité et imposer une nouvelle incarnation kryptonienne en la personne de Kara Zor-El. Le personnage est clairement écrit en remplacement du Kal-El de Cavill qui n'a pas totalement convaincu les investisseurs.


Le film confié au réalisateur Andy Muschietti (Mama, saga It) établit Supergirl comme la seule rescapée de Krypton après que Zod ait tué Kal-El encore bébé sur la planète disparue et caste l'actrice d'origine latine Sasha Calle dans le rôle.


Le film, toujours pas sorti, aurait du ouvrir à ce stade-là de sa production, sur un nouvel univers où Kara aurait eu son propre film. Tous les voyants semblaient au vert et on se souvient de l'émotion de l'actrice apprenant de la bouche même du réalisateur qu'elle a été retenue pour le rôle.



Si elle confesse espérer un caméo de Cavill dans le film, elle compte surtout reprendre le rôle pour un film bien à elle, annoncé il y a quatre ans déjà... Même si la perspective de ne pas voir Kal-El adapté à l'écran mais sa cousine éloignée apaise modérément l'impatience des fans, le projet semble bel et bien être la nouvelle ligne éditoriale du Hamadaverse en faisant de Kara Danvers l'unique survivante de Krypton.


Nous sommes début 2022 et plusieurs sites semblent confirmer la nouvelle que Warner n'officialisera jamais pour des raisons marketing. Twitter aura beau s'échauffer à coups de #HenryCavillisSuperman, le silence de l'intéressé quant à son éventuel retour résonne déjà comme une fin de partie.


Jusqu'à ce qu'un nouvel ouragan vienne balayer les ambitions cinématographiques de la dernière fille de Krypton.



Avis de tempête sur l'été 2022

Supergirl et Batgirl

En coulisses, alors que les premières images de The Flash nous dévoilent la nouvelle Supergirl en lévitation, le rachat des studios Warner par Discovery est officialisé avec un certain David Zaslav à la tête du nouveau groupe.


Celui-ci souligne avec insistance son désir et besoin de remettre les figures mythiques de la marque au premier plan, Batman, Wonder Woman et bien-sûr Superman. Dans une vague d'annulations de divers projets, Batgirl et Supergirl sont gentiment remerciées, malgré le tournage terminé du premier et l'introduction du second personnage dans The Flash.


Et le magazine Rolling Stone rapporte dans un tweet inquiétant que suite à l'effacement pur et simple du film Batgirl pour raisons artistiques - comprenez le film est mauvais - le projet du nouveau film Supergirl pourrait connaître le même sort.



Si le site français Comicsblog ne parle encore que de bruits de couloirs, Geekosity reprendra la piste de Rolling Stone et confirmera la nouvelle après que le youtubeur SylAbdul ait annoncé l'arrêt du projet sur sa chaine. Une décision somme toute logique au vu des déclarations du nouveau patron.


S'il souhaite redonner toute son aura au personnage de Superman, David Zaslav ne veut pas d'une seconde déclinaison du concept à l'écran qui ferait forcément concurrence au retour du Kryptonien. Tout au plus un caméo de Sasha Calle dans un futur film Superman, le travail de l'actrice ayant été plutôt apprécié lors du tournage de The Flash. Nouveau rendez-vous manqué.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais c'était sans compter sur l'arrivée du nouveau co-président du DCU...



Happiness is a warm Gunn (air bien connu)...

Décembre 2022-janvier 2023 : A peine arrivé à la tête de la fusion Warner Bros. Discovery, David Zaslav annonce la création de l'entité DC Studios et part à la recherche d'un lieutenant pour mener les nouvelles batailles cinématographiques du groupe.


Alors que les fans du Snyderverse jubilent devant le caméo ultime d'Henry Cavill à la toute fin de Black Adam, annonciateur du futur film Superman avec l'acteur consacré, un nouveau virage aux accents de douche froide viendra calmer les ardeurs partisanes d'un Man of Steel 2. Alors que l'acteur Cavill avait annoncé son retour sur Instagram par une vidéo pleine d'entrain, c'est par un post laconique qu'il enterre les espoirs un certain matin de décembre. Il ne sera plus le Superman du nouvel univers cinématographique de DC et tourne la page faute d'un accord satisfaisant. James Gunn, nommé quelques semaines à la tête du département DC, préférera se tourner vers un Clark Kent plus jeune.


Le Snyderverse est bel et bien enterré, mis au rebus, et les deux caméos récemment tournés avec Wonder Woman (Gal Gadot) et Superman (Henry Cavill) pour le film The Flash sont finalement retirés du montage final qui n'en est plus à une restructuration près. Seule Sasha Calle est confirmée, comme le montre la bande-annonce du film publiée le 13 février.


Supergirl dans The Flash


Tous les espoirs de revoir la famille El sur les écrans en personnage principal reposent désormais sur le futur plan de 10 ans que l'on nous a annoncé pendant des semaines. S'il a tardé à prendre la parole, le nouveau boss James Gunn finit par dévoiler ses plans dans une courte vidéo et réserve une surprise à la cousine de Supes.


Dans une vidéo face cam' lâchée sur le net le 31 janvier (ça sent la date butoir tout ça...), Gunn révèle le premier chapitre du grand plan décennal : Gods and Monsters.



Parmi les multiples titres révélés sur divers supports (séries, films et animations), Gunn lâche un titre qui fera son effet : la mise en chantier d'un nouveau film Supergirl: Woman of Tomorrow.


Après cette annonce, le comics éponyme sorti il y a quelques mois tombe rapidement en rupture de stock et l'éditeur annoncera un second tirage pour satisfaire la demande ( NDLR : la review du comics est disponible sur notre site). Bien accueilli par la critique, ce titre souffle un vent de fraicheur sur le personnage de Supergirl que l'on découvre passablement imbibée et déprimée au fond d'un tripot à l'autre bout de l'univers. Selon Gunn un réalisateur pourra trouver ici une base solide pour enfin concrétiser un scénario original et (déjà) apprécié. Reste à savoir si le script restera fidèle face aux ambitions de l'histoire originelle et surtout quelle pâte visuelle le cinéaste retenu lui imprimera pour s'en démarquer.

Une direction fictionnelle pour le moins à l'opposé du personnage de Sasha Calle destiné à disparaître lui aussi dans un coin du box-office de 2023. Verra-t-on ici la fin des projets avortés ?



Un dernier pour la route (des étoiles ) ?

Espérons que cette fois-ci le film annoncé pour 2026, après le grand retour de L'Homme d'acier l'année précédente, ne sera pas une énième occasion manquée pour la dernière fille de Krypton.


Le scénario de la mini-série, un buddy-movie existentiel et intergalactique matiné de fantasy, ne manque pas d'arguments pour rallier les fans d'univers décalés. Un projet intriguant qui a déjà trouvé un certain écho dans le cœur des fans lecteurs du média comics et dont notre site ne manquera pas de vous relayer les développements et autres rebondissements inéluctables.


Alors Kara, on trinque à ton avenir ? Ah ben, elle est déjà partie...


Supergirl: Woman of Tomorrow

Fboivin




120 vues0 commentaire

Comments


bottom of page