top of page

Lois Lane - Phyllis Coates - a disparu à 96 ans

Alors que la troisième partie de notre cycle Clark Kent/Lois Lane : une évidence? a paru cette semaine, nous avons appris cette semaine la disparition paisible d'une de nos Lois Lane, Phyllis Coates, à l'âge de 96 ans.


Faisons un bref récapitulatif de la carrière de l'actrice qui a permis la transition vers la télévision des Aventures de Superman (The Adventures of Superman) au côté de George Reeves dans les années 1950.


Phyllis Coates



Phyllis Coates : une actrice d'Hollywood

Lorsque sa fille Laura Press rapporte la nouvelle de son décès à The Hollywood Reporter ce 11 octobre 2023, elle décrit la carrière de sa mère en ces termes :

Elle a beaucoup donné à l'industrie et sa carrière a traversé tant de genres.

En effet, l'actrice américaine œuvrait régulièrement à Hollywood avant de devenir la deuxième Lois Lane en live action en 1951, après Noel Neill (première Lois en prise de vue réelles en 1948 dans Superman: The Serial). Son rôle dans l'intrépide journaliste a profondément marqué son parcours, mais elle a également œuvré dans des westerns et même en tant que premier rôle dans Panther Girl of the Kongo (1955).



Début de carrière

Née le 15 janvier 1927 à Wichita Falls au Texas (États-Unis), la jeune Gypsie Ann Evarts Stell déménage avec sa famille à Hollywood avec l'intention d'entrer à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).


L'étudiante rencontre par hasard Ken Murray dans un restaurent et se voit proposer un rôle dans le spectacle de vaudeville de l'humoriste. Elle devient donc actrice pour la 20th Century Fox et, comme bien de jeunes filles de l'époque, franchit les étapes très lentement depuis le bas de l'échelle : choriste, élaboration de sketches, puis tournée avant de commencer au cinéma dans de petits rôles.


On la trouve ainsi dans Smart Girls Don't Talk (Tripot, 1948) dans le rôle de Cigarette girl et My Foolish Heart (Tête folle, 1949) avant bon nombre de petits rôles non crédités dans des courts et longs métrages ainsi que des séries. En 1949, elle rejoint la distribution de la série de courts métrages comiques des studios Joe MacDoakes produite par Warner Brothers. Coates apparaît dans le rôle principal féminin d'Alice MacDoakes dans la série (You're Having In-Law Trouble (1949), So You Want to be A Cowboy (1951), So You Want to be A Plumber (1951), etc.) qui a duré plusieurs années jusqu'en 1956 et So Your Wife Wants to Work.



Vers l'audition pour Lois Lane

C'est au printemps 1951 qu'elle passe les auditions pour le film Superman and The Mole Men et le rôle de Lois Lane. Elle décrivait cette session d'audition pour le rôle comme un souvenir peu brillant et assez routinier :

Ils ont auditionné beaucoup de gens. J'ai passé une audition, puis on m'a rappelée une deuxième fois. Ils ont estimé que j'avais les qualités requises. C'était aussi simple que cela.

Sans transition, le tournage commencera l'après-midi même et, une fois le film terminé, les acteurs ont immédiatement commencé à travailler sur la série télévisée The Adventures of Superman.



Quand Phyllis Coates jouait l'intrépide journaliste

Lorsque l'actrice reprend le rôle de Lois Lane, elle entre dans une continuité avec l'émission culte à la radio (1940-1951) et The Adventures of Superman, puis dans les séries animées des années 40, ainsi que le premier film au cinéma Atom Man vs. Superman en 1950 avec Kirk Alyn et Noel Neill.



Superman and the Mole Men (1951)

Superman and the Mole Men - Affiche

Le rôle en poche, l'actrice donne la réplique à George Reeves qui incarne Clark Kent/Superman.


Le film raconte l'histoire des reporters Clark Kent et Lois Lane qui arrivent dans la petite ville de Silsby pour assister au forage du puits de pétrole le plus profond du monde jusqu'à pénétrer dans la maison souterraine d'une race de petits humanoïdes chauves...


Compte-tenu du succès de ce premier long métrage de cinéma consacré au héros de bande dessinée, la production d'une série télévisée est alors une évidence. Ce film apparait donc pour beaucoup apparait comme un "pilote" de la série à venir sur les aventures de Superman.





The Adventures of Superman (1952-1953)

George Reeves en Clark Kent/Superman est donc le partenaire de Phyllis Coates lorsque Superman arrive à la télévision.

Phyllis Coates - 1951

Phyllis Coates jouera le rôle de Lois Lane durant la première saison de The Adventures of Superman, produite par Bob Maxwell. Elle compte 26 épisodes, durant lesquelles elle se démarque des versions précédentes et présente un personnage au caractère bien trempé, fort et dur.


De plus, la Lois de Coates était incroyablement compétitive, ayant une rivalité avec Clark au Daily Planet, bien qu'elle se doute que Clark est Superman.


Les personnages étaient sur un pied d'égalité avec George Reeves qui insistait sur ce point, même pour les épisodes dans lesquels elle n'apparaissait pas. Son cri puissant de "demoiselle en détresse" est utilisé à bon escient dans plusieurs épisodes.


Après la fin du tournage de la première saison, les producteurs suspendent la série jusqu'à ce qu'ils trouvent un sponsor national.



Cette interruption n'est cependant pas sans conséquence.

Les épisodes de la première saison étaient produits par Bob Maxwell. Or, durant l'année écoulée, Maxwell passe à la production de Lassie tandis que la série passe entre les mains de Whitney Ellsworth qui commence immédiatement à rendre l'émission beaucoup plus légère et presque comique.


La série change alors de ton au point que certains critiques de l'époque allaient même jusqu'à appeler la première saison comme "la série noire" de Superman. En effet, leur production s'apparentait davantage à un film noir et les épisodes étaient plus riches en action, plus violents et plus dramatiques.


En outre, si Phyllis Coates était encore sous contrat avec Warner Bros. (1948-1956), elle ne peut tourner les épisodes lors de la reprise en 1953, car elle est déjà engagée dans une autre série pour MCA. L'actrice expliquait d'ailleurs "qu'elle avait l'impression que la série ne continuait pas comme elle l'avait espéré, qu'elle semblait moins imaginative et qu'elle avait moins de valeur de production".


Ainsi, bien que Whitney Ellsworth lui ait offert un salaire près de cinq fois supérieur à celui qu'elle touchait pour la première saison (345 $ par épisode) et qu'il ait insisté pour qu'elle reste dans le rôle, Phyllis Coates décide qu'il est temps de partir. C'est alors Noel Neill qui reprend le rôle.


La Lois de Neill apparait comme un personnage plus doux, plus tendre, qui s'accordait bien avec le changement de ton général de la série souhaité par Reeves. Malgré tout, si Neill a bien joué le rôle de la demoiselle en détresse, on n'a pu raconter qu'elle n'avait pas le cran, le culot et la détermination qui sont essentiels au personnage, diminuant alors le contrepoids attendu à Clark Kent et Superman.


Il est parfois dit par les fans que l'interprétation de Coates de l'emblématique reporter est plus proche du personnage original de la bande dessinée. À la fois belle et déterminée, sur un pied d'égalité avec Clark Kent, on dit également que sa version de Lois Lane était en avance sur son temps voire pionnière de l'égalité des femmes dans les années 1950.


La sortie n'est donc pas magique, mais ce rôle reste malgré tout l'un des plus connus de sa carrière et son empreinte sur le personnage est indéniable.



La suite de sa carrière

Après Superman, Phyllis Coates dont le pilote de la série a finalement échoué, poursuit sa carrière pour Republic Studios. Elle œuvrera dans le western et le drame, tout en intervenant dans des séries comiques et des séries B.


Elle apparait dans diverses séries télévisées des années 1950 et 1960 pour quelques épisodes comme : The Cisco Kid (1950-1951), Jungle Drums of Africa (1953), The Lone Ranger avec Clayton Moore (1953-1955), General Electric Theater avec Ronald Reagan (1954-1958), Lassie (1955), Leave It to Beaver (1957), This is Alice (1958), Hawaiian Eye (1960), Rawhide (1959-1961), Perry Mason (1958-1964), The Untouchables (Les Incorruptibles, 1959-1962), The Virginian (1964), Gunsmoke (1958-1964) et Death Valley Days (Les Aventures du Far-West, 1952-1964)...


Au cinéma, l'actrice joue le rôle principal du western Panther Girl of the Kongo (1954), avant de compléter les distributions d'autres films comme Girls in Prison (1956), I Was a Teenage Frankenstein (1957), Blood Arrow (1958), Cattle Empire (1958), The Incredible Petrified World (Le monde pétrifié, 1959) notamment.


On la trouve également dans des téléfilms comme Western Union en 1955 jusqu'à The Baby Maker en 1970 où elle interprète le rôle de la mère de Barbara Hershey, avant d'interrompre sa carrière comme mère de famille. Elle reprendra ensuite plus ponctuellement dans les années 1980 et 1990 (A Whisper Kills en 1988, Goodnight Sweet Marilyn et Kiss Shot en 1989, Mrs. Lambert Remembers Love en 1991,...).






Conclusion

En 1958, l'acteur George Reeves projetait de réaliser un film de science-fiction avec Phyllis Coates.

Cela laisse penser qu'il avait un meilleur rapport avec elle qu'avec Noel Neill, qui tournait les saisons suivantes alors que Phyllis Coates s'était détachée du monde supermanesque.


Dans les années qui ont suivi son apparition dans Les Aventures de Superman, Phyllis Coates était assez peu encline à donner des interviews concernant la série ou George Reeves (elle est représentée dans le film Hollywoodland de 2006 abordant la mort de l'acteur), et n'a participé qu'à quelques conventions ou séances de dédicaces.


On peut alors penser qu'elle avait mis de côté cette partie ou que l'expérience n'avait pas été satisfaisante. Toutefois, Phyllis Coates apparaîtra bien plus tard dans une production mettant en scène le plus puissant des héros de DC. Elle fera un caméo dans la série Lois et Clark : Les nouvelles aventures de Superman (1993-1997) dans le rôle de la mère de Lois, Ella Lane, durant l'épisode final de la première saison.


Teri Hatcher/Lois Lane et Phyllis Coates/Ellen Lane

Elle respectait ainsi la tradition que les futures actrices de Lois suivront également.



Phyllis nous l'avait caché !

Dernière représentante de l'ère Superman après le décès de Noel Neill en 2016, elle est désormais partie en douceur après une carrière d'une cinquantaine d'années et une interprétation de Lois Lane unique.



JA














30 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Commentaires


bottom of page