top of page

Elseworlds au cinéma : un éternel recommencement ?

Elsewords

L'écrivain italien Umberto Eco, auteur du Nom de la Rose (1980), écrivait que "les livres parlent toujours d'autres livres, et chaque histoire raconte une histoire déjà racontée". Une définition qui pourrait s'appliquer aux univers alternatifs que les amateurs de fiction et de comics connaissent bien, mais surtout un moyen pour les créatifs de fédérer de nouveaux publics autour de recettes efficaces tout en s'affranchissant des contraintes narratives imposées par une continuité trop pesante.


Dans les comics, les récents succès de la gamme Ultimate du groupe Marvel - les deux titres Spider-Man et Black Panther déjà sortis sont en rupture de stock et en réimpression - sont bien des réinventions de personnages déjà connus et des variations de leurs origines qui, au final, les amènent au même point : à savoir, l'itération remodélisée d'un trope déjà éprouvé. Peter Parker finit par se faire piquer par une araignée pour obtenir ses pouvoirs...

La viabilité économique de ces univers alternatifs démontrée, l'éco-système de l'industrie cinématographique ne pouvait faire l'économie de ces récits... et les studios derrière l'Univers DC en sont bien conscients.



Un premier essai transformé

Sorti en 2019, le film Joker de Todd Philipps a toujours été assumé comme un essai hors continuité de l'univers cinématographique DC. Succès critique et commercial (1 milliard de dollars au box office pour un budget estimé à 55 millions, c'est le rêve de tout producteur !), le film propose une version alternative du personnage du Snyderverse d'alors, s'appuyant sur un commentaire social satirique, mais surtout sur la prestation habitée de l'acteur Joaquin Phoenix.


Joaquin Phoenix est le Joker


Une suite prévoyant d'incorporer Harley Quinn sous les traits de la chanteuse Lady Gaga est annoncée pour cette année 2024 sous le titre Joker : Folie à deux.


Des acteurs et créatifs stars sur des projets originaux qualitatifs, la formule fonctionne à merveille. L'histoire se répète et le public en redemande. Le Batman de Matt Reeves avec un Robert Pattinson débutant dans le rôle et la diégèse en est un autre exemple ayant engendré une suite.


Mais qu'en est-il du personnage de Superman ?



Endormi, Black Superman va-t-il se réveiller ?


Val-Zod dans Action Comics


Nous avions déjà longuement abordé sur notre site la relance de ce projet, mais aussi l'idée d'une inclusion dans les DC Elseworlds. Une célébrité affirmée (JJ Abrams) pour un projet alternatif annoncé puis mis en suspens. Puis relancé... encore.


Dans la débâcle du Snyderverse, le Superman de Ta-Nehisi Coates compte parmi les victimes d'un univers cinématographique hésitant entre reconstruction et gestion d'un héritage snyderien incontournable. Le retour avorté de l'acteur Henry Cavill dans le rôle titre semblait avoir enterré le projet. Mais l'arrivée de James Gunn à la tête du nouvel univers ciné DC qu'il ouvrira avec son Superman: Legacy en 2025 semble insuffler un peu d'air dans les poumons d'un Val-Zod sous respirateur.

Et c'est le monsieur lui-même qui nous rappelle qu'il n'a toujours pas tiré sur la prise...


Sur le réseau social Threads, Gunn participait à une séance de FAQ en janvier dernier.

A la question d'un fan lui demandant si le projet de Black Superman était toujours en production, le futur réalisateur de Legacy a répliqué par un laconique "Yes". Peu disert sur l'avancée du projet, il semble bien pourtant avoir confirmé la poursuite du projet de Coates et Abrams rangé sous le label Elseworlds :



Une réponse plutôt rapide qui a du mal a dissimuler les enjeux d'une annulation du film. En l'absence d'un script à tourner, Abrams devrait rendre les 500 millions de dollars qui lui avaient été alloués pour produire et/ou réaliser pour le DC Universe.


Gunn a-t-il botté en touche ? Les infos étayant son post nous manquent, tout comme un commentaire du réalisateur attitré JJ Abrams. Seul semble survivre l'espoir, la nouvelle ayant été reprise sur plusieurs sites spécialisés comme Comic Book Resources, Movieweb ou même ScreenRant, etc.


Comme de nombreux autres titres annoncés mais jamais tournés, le Black Superman semble donc en suspens dans le development hell. Une histoire qu'on nous a déjà racontée...



Red Son : le projet mutant ?

L'univers alternatif Elseworlds offrant une infinité de possibilités aux réalisateurs audacieux en manque de liberté créative, c'est un autre cinéaste accompli qui semble aujourd'hui faire un appel du pied aux exécutifs de DC Studios.


Déjà rompu aux univers de super-héros avec un Kick-Ass potache, mais surtout un excellent X-men First Class en 2011 qui avait en son temps relancé la franchise mutante, Matthew Vaughn avait déjà approché Warner par le passé pour lui soumettre une trilogie Superman visant à ramener le Kryptonien sur les écrans avant le portage de Snyder (et son Man of Steel de 2013)... avec un certain Mark Millar au scénario.


Si le projet n'avait pas été retenu, il attestait d'un réel amour du réalisateur britannique pour le héros capé... et d'envies de réalisation contrariées. Le site Moviweb nous a partagé les velléités du créateur de la franchise Kingsman. En promo pour son dernier projet Argylle, Vaughn en a profité pour pitcher un hypothétique film Superman sous la bannière Elsewords.

Et l'acteur qu'il envisage pour le titre n'est guère surprenant.



Un retour fantasmé


Hernry Cavill pour un éventuel Superman Red Son ?

C'est au micro de Post Credit Podcast que Matthew Vaughn a annoncé vouloir adapter le comic Superman Red Son, scénarisé par... Mark Millar, avec un certain Henry Cavill dans le rôle principal.

Ce dernier tient déjà la vedette d'Argylle.


Quant à l'histoire, rappelons pour mémoire que Kal-El s'écrase en URSS et non au Kansas pour grandir sous bannière communiste. Dans cette uchronie alternative, la genèse déjà racontée du plus grand super-héros de l'univers revêt des atours particulièrement savoureux dans un contre-pied diégétique de légende. À lire absolument une fois cet article terminé !


Et Vaughn de préciser sa pensée :

Red Son est le comics le plus intelligent qu'il m'ait été donné de lire. Il est d'autant plus pertinent dans le monde où nous vivons actuellement. L'ignorance et la bêtise génèrent encore plus de problèmes sociaux, et c'est un pan de l'histoire russe que nous devons redécouvrir. Ouahh! Vous imaginez tourner un remake de Red Son avec Henry Cavill dans le rôle ? Ca donnerait un film très intéressant....." .

S'il a déjà discuté avec James Gunn et Peter Safran, les architectes du nouveau DC Universe, aucun projet concret ne semble encore avoir émergé de leurs échanges. Mais les fans ont déjà lancé la machine à fantasmes, comme en atteste ce montage sur Instagram :



Matthew Vaughn dit qu'un film SUPERMAN : RED SON avec Henry Cavill serait intéressant. Ce serait intéressant, mais je doute sérieusement que Warner Bros. ou DC Studios le fassent un jour. Il y a déjà plusieurs projets Superman en développement.

Inutile de dire que les propos de Vaughn ont résonné sur les sites spécialisés pour leur donner de la voix. Si une adaptation en dessin animé a déjà vu le jour, le passage aux prises de vue en réel a de quoi réveiller les espoirs du plus blasé des fans du Kryptonien. Néanmoins, le contexte mondial du moment risque de tuer cette idée dans l'œuf pour son lancement.

Ceci dit, l'appel est lancé : Allo DC Studios ? Le téléphone rouge sonne... !


FBoivin







47 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page