top of page

Review - Legion of Super-Heroes

Il y a quelques jours, nous avons vu Legion of Super-Heroes, le dernier animé de DC sorti le 7 février 2023 en France. Il est donc temps d'en faire la revue, puisque Supergirl en est le personnage principal et qu'on la retrouvera dans un des prochains films du plan de DC, Supergirl: Woman of Tomorrow.


Qu'avons-nous pensé de Legion of Super-Heroes ? C'est parti !




Présentation du film

Dernière film sorti des studios Warner Bros. Animation, Legion of Super-Heroes (Légion des Super-Héros en français) est une réalisation de Jeff Warnester (Green Lantern : Beware my Power en 2022 après Justice Society: World War II en 2021). Elle se place dans la continuité du Tomorrowverse avec Superman: Man of Tomorrow, Batman: The Long Halloween et les films cités précédemment.


L'histoire du film d'une durée d'1h24 présente Kara Zor-El alias Supergirl, cousine de Superman, au cœur d'une intrigue alors qu'elle est à l'académie de la Légion des Super-Héros. Elle se fonde sur les comics du même nom Legion of Super-Heroes.


Le film existe en version digitale, en Blu-ray et en Blu-ray 4K Ultra HD depuis le 7 février 2023 et en voici la bande-annonce (vous pouvez activer les sous-titres si besoin) :


Rappelons qu'une série animée du même nom existe également et a été diffusée entre 2006 et 2008 sur Kid's WB puis sur les chaines françaises en 2007. À destination du jeune public, la série est assez différente du film de cette revue, car elle était centrée sur Superman parallèlement à la sortie du film Superman Returns.

Ce Kal-El/Clark Kent, fraîchement sorti de Smallville, n'est pas encore Superman et se prépare à Metropolis pour devenir reporter (documentaliste comme il se plait à la dire à sa mère). Il ne vole pas encore et est encore en pleine découverte de ses pouvoirs.

Quelques membres de la Légion (Bouncing Boy, Saturn Girl et Brainiac 5) remontent le temps du 31e au 21e siècle pour le recruter... afin de lutter contre Fatal Five, avant une série d'aventures qui vont l'aider à se découvrir et à devenir Superman, le super-héros.



Synopsis

Kara, dévastée par la perte de Krypton, a du mal à s'adapter à sa nouvelle vie sur Terre. Son cousin Superman la parraine et lui suggère de quitter leur espace-temps pour fréquenter l'Académie de la Légion au 31ème siècle, où elle se fait de nouveaux amis et un nouvel ennemi : Brainiac 5. Pendant ce temps, elle doit affronter un groupe mystérieux appelé les Dark Circle alors qu'il cherche une arme puissante détenue dans le coffre-fort de l'Académie...

L'histoire est centrée sur Kara Zor-El/Supergirl qui doit fuir sa planète et, en arrivant sur Terre, trouver de nouveaux repères et un sens à sa vie. Son cousin Kal-El/Superman est le héros protecteur de la Terre, l'entoure et tente de l'aider à trouver sa voie. La Légion des Super-Héros est le chemin qu'elle va emprunter...



L'histoire de l'animé : quelques éléments ?

Nous allons évidemment vous laisser le plaisir de voir cet animé de toute beauté proposant un bon nombre de personnages DC dont L'homme d'acier Superman, Batman, et bien d'autres, mais abordons quelques points intéressants de l'histoire


ATTENTION SPOILERS (divulgations) !


Argo City et Krypton

Le film démarre avec la destruction de Krypton, élément fondamental du lore de Superman, mais selon le point de vue de la famille de Kara. Sa mère et elle s'entrainent ensemble à Argo City quand l'équilibre de la planète Krypton est brusquement chamboulé et oblige la jeune fille (contrairement à Kal-El, son cousin, alors bébé) à fuir la planète condamnée.




Le style associé à l'émotion durant cette partie, pourtant relativement courte, en font un passage introductif très beau. Cela nous place dans la continuité de l'histoire kryptonienne de façon efficace tout en donnant bien des points de repère sur l'état d'esprit et la tristesse de Kara.


L'image est de toute beauté et très dynamique. Le passage du générique donne le ton quant au style graphique adopté pour l'animation.


Générique et voyage interstellaire


Bienvenue à Metropolis, Salomon !

Kara sur Terre après son périple interstellaire est prise sous la cape de Superman. Une ellipse non amène quelques temps plus tard à Metropolis pour une première mission : s'adapter.

Krypton et la technologie face à la faiblesse terrienne sont évidemment évoqués, mais c'est le caractère de Kara et sa différence culturelle qui sont aussi mis en avant.




Lorsque la deuxième action survient avec l'arrivée de Salomon Grundy qui met la ville à feu et à sang (sans le sang), elle se manifeste comme Supergirl avec l'idée de pouvoir enfin être utile et se révéler.

L'opposition est bien plus compliquée pour elle qu'elle ne l'avait imaginée jusqu'à ce que Superman ne mette le vilain hors d'état de nuire.



L'apparition de Batman et les propos que le Chevalier noir tient avec L'homme d'acier posent un cas de conscience : quelle place pour la Kryptonienne ?


Le dessin est tout à fait particulier dans l'animé un trait épais pour donner la trame principale et d'autres plus fins pour donner du détail, tout en proposant une profondeur comme un focus. Le décor avec des effets tels le feu sont assez surprenants parallèlement aux traits des dessins.

L'impression de vitesse comme celle de puissance sont améliorées par le sound design.



Direction la Ligue des Super-Héros !

Le questionnement et le doute orientent les héros vers une alternative à rechercher tant l'impression de ne pas trouver sa place après Krypton est forte. Elle n'est pas de ce monde. La Terre lui semble primitive.

Direction le futur du 31e siècle et l'académie de la Légion des Super-Héros !




Dans les comics, la Légion des Super-Héros, créée en 1958 par Otto Binder et Al Plastino, est apparue pour la première fois dans Adventure Comics #247. L'histoire de l'animé est en phase avec les comics puisqu'on retrouve bien la présence de Cosmic Boy, Lightning Lad et Saturn Girl à la tête de l'ordre.


Saturn Girl, Cosmic Boy et Lighning Lad

La Légion va être à plusieurs reprises rebootées dans les comics au cours du temps. Elle ne doit pas être confondue avec les Teen Titans. Un crossover a même été écrit par Geoff Johns en 2004, Superboy and the Legion.


Les membres de ce groupe sont les Légionnaires. Ce sont des adolescents du 30 et 31e siècle provenant de planètes diverses et détenant des pouvoirs particuliers. Ils entrent à l'académie pour apprendre à contrôler leur pouvoir et devenir des héros à l'image de Superboy.


La jeune fille rencontre les membres de la Légion, antichambre de la Ligue de Justice (Justice League) :


Les différents membres du groupe que Supergirl va intégrer sont :

  • Dawnstar : l'héroïne du 30e siècle provient de la planète Starhaven et apparait en 1977 (par Paul Levitz et Mike Grell) sous la forme d'une Amérindienne ailée et dotée de "super-sens intergalactiques", dirons-nous.

  • Bouncing Boy est le Terrien nommé Charles (Chuck) Taine, né sans aucun pouvoir jusqu'au jour où il a bu accidentellement une formule super-plastique qu'il croyait être du soda... Le personnage a été créé par Jerry Siegel et Jim Mooney en 1961 (Action Comics #276).

  • Invisible Kid est ici sous la forme de Jacques Foccart, successeur de Lyle Norg (créé en 1960), membre du 30e siècle. Il a développé ses pouvoirs en buvant le sérum développé par Norg pour devenir invisible. Il apparait pour la première fois en 1982 sous l'impulsion de Paul Levitz et Keith Giffen.

  • Triplicate Girl est Luornu Durgo, née sur la planète Cargg au 30e siècle, avec la capacité de se multiplier en de nombreux corps (trois). Elle est créée en même temps que Bouncing Boy, comme "super-amie" de Supergirl, qui rejoindra via une machine à voyager dans le temps la Légion. La chronologie est ici un peu différente...

  • Phantom Girl est Tinya Wazzo du 30e siècle, née sur la planète Bgztl avec le pouvoir de devenir intouchable et de passer à travers les objets. Elle apparait également dans l'Action Comics #276 et rencontre Supergirl en même temps que Triplicate Girl (cf. planche ci-dessous).

  • Arm-Fall-Off-Boy (ou Splitter) a été créé en 1989 par Gerard Jones et Curt Swan. Il est Floyd Belkin et provient du 31e siècle avec la capacité de détacher ses membres et de les utiliser comme armes.

  • Brainiac 5 vient du 30e siècle et de la planète Colu. Il est un intellect de 12e niveau, considéré (et/ou se considérant) comme un génie. Il est un scientifique, un inventeur et un stratège descendant de Brainiac, qui cherche à racheter la lignée de sa famille.

  • Mon-El : je l'indique dans la liste, mais c'est davantage un aspirant instructeur. Il provient de Daxam, une planète similaire à Krypton. Dans les comics, il est inspiré par Superboy qui va le placer dans la Zone Fantôme alors qu'il est empoisonné. Un soin trouvé par Brainiac 5 lui permettra d'en sortir avant de devenir un membre de la Légion. On aura ici une origine différente dans cet animé, les personnages ne semblent pas se connaitre.




Brainiac 5 : l'intelligence de niveau 12 !

Si la rencontre avec les élèves de l'académie est sereine, celle avec Brainiac est plus complexe : le personnage est connu par Supergirl comme Brainiac le destructeur de mondes, les emprisonnant dans une bouteille et à l'origine-même de la destruction de Krypton.


Sauf que l'élève est Brainiac 5, descendant de cinquième génération du super-Vilain. A-t-il les mêmes prédispositions que son aïeul ? Est-il aussi un vilain ? Que fait-il dans la Légion ?

Ce sont quelques-unes des questions qui traversent l'esprit durant le film.


Le duo va passer par toutes les étapes entre détestation, compétition et complicité.


Je vous passe les détails et limite les révélations, mais leur relation évolue entre la force brute apparente de Supergirl et l'intelligence supérieure de Brainiac. Cela ne peut donc que faire des étincelles.


Malgré tout, leur collaboration sera utile pour résoudre les difficultés.



Le Dark Circle ?

Supergirl et Brainiac 5 vont être confronté au Cercle des Ténèbres (ou Cercle Noir ou Sombre selon les traductions) qu'elle a rencontré à Metropolis au début du film...



Ce groupe mystérieux fait son apparition à plusieurs reprises dans le récit et va même avoir maille à partir avec Batman avant que les élèves de la Légion n'interviennent pour tenter de contrecarrer leur plan : récupérer une arme secrète cachée dans l'académie, une arme visant à contrôler l'univers.


Qui dirige le Cercle ? Quel est son dessein ?



Ce plan montre une partie horrifique de l'animé en son final. C'est plutôt joli !



La Super-Family

La relation cousin/cousine est une relation chaleureuse. Le lien entre Supergirl et Superman est positif entre soutien et compréhension qui dépasse le lien filial. Les pouvoirs et l'expérience de la vie d'alien sont présentés dans le film.

Le lien mère/fille aussi est important et donne de la force à l'animé pour un aspect dramatique plaisant.

La Super-Family a une place dans l'histoire.




Le final

On ouvre vers le prochain métrage avec une intrigue présentée en toute fin de film. Je ne m'y attendais pas, mais je suis comme un enfant quand je regarde toutes ces créations.

À votre avis de quoi s'agira-t-il ?





Conclusion

Terminons cette revue avec ces dernières lignes pour un avis.

Une belle surprise pour ma part et un animé de toute beauté avec de très bons passages.

De l'action, de l'émotion et en plus c'est plutôt beau. Le Tomorrowverse est assez inégal selon le retour des uns et des autres, mais ici c'est plutôt réussi en ce qui me concerne avec un personnage de Kara intéressant, une belle relation supermanesque et une interaction au sein de la Légion dynamique et plaisante.

Je suis assez curieux de voir si James Gunn et le réalisateur en charge du prochain film Supergirl proposera une Kara dans cette veine ou bien différente.

Je vais en profiter pour voir la série, même si la vision est nettement orientée Superman.



Au final, comme dirait notre rédacteur Joseph, je ne suis qu'un rédacteur qui donne son avis, donc si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à regarder ce bel animé !


JA





354 vues0 commentaire

Comments


bottom of page