top of page

Le retour de Superman par Joshua Williamson

Pour ceux qui suivent l'actualité du Kryptonien en version comics, il ne leur aura pas échappé que L'homme d'acier a fait son grand retour sur le papier dans sa série après une absence prolongée.cœur,


Février aura été le mois Superman chez DC Comics avec le lancement de la série Superman au numéro 1.

Un nouveau départ dans le grand plan Dawn of DC et un retour en force confiés aux bons soins de Joshua Williamson, nouvel architecte en chef dont les idées seront mises en images par le talentueux Jamal Campbell.


Superman #1

Nous avions évoqués les quelques pistes pour la série, on s'arrête plus particulièrement sur le scénariste. Il revenait sur ce premier numéro au micro de Sam Stone pour le site CBR dans une interview-vérité, présentant Superman et sa vision, ses antagonistes, etc.


Attention, ça va spoiler !




CBR : J'adore la manière dont vous avez introduit la dynamique Lex/Superman.

Lex est constamment sur l'épaule de Superman en lui murmurant à l'oreille.

Joshua Williamson (JW) : J'adore écrire Lex. Je l'ai compris en travaillant sur Barry Allen. Les héros au cœur pur sont toujours au top quand ils sont écrits avec leurs ennemis dans les parages. Quand j'écrivais Barry Allen, c'était toujours plus fun de le faire avec Godspeed. Celui-ci est complétement fou, au contraire de Barry.


Quand vous écrivez un Superman pur et héroïque, vous devez le confronter à son opposé. Lex Luthor s'est tout de suite imposé, car je savais que la série associerait ces deux extrêmes. Et que cette dynamique serait intéressante à explorer. Cela a toujours été l'idée.


Tout comme celle d'avoir tous ces personnages rappelant sans cesse à Superman ce qu'il doit faire. Quand j'ai décroché le job de scénariste sur la série, tout le monde autour de moi parlait du fait de réparer Superman. Chacun a sa propre interprétation de ce que devrait être le personnage, tout comme Lex Luthor. Il se dit : "Je peux rendre Superman meilleur encore. Je peux le transformer et en faire le superhéros que je pense qu'il devrait être". Alors à quoi ressemble le Superman version Lex Luthor dont le monde a besoin ? Je savais que le duo serait intéressant à écrire mais qu'où qu'il se trouve, Superman devait entendre ce que les gens autour ont à lui dire.


Pour la plupart, ce sont ses proches, mais Lex Luthor est cette petite voix malveillante dans sa tête.

'où le titre de ce premier numéro Voices in your head (Des voix dans la tête). Une grande part du personnage de Superman est sa profonde et sincère humanité. Il est à l'écoute de ses émotions et cette petite voix de Lex qui lui murmure à l'oreille fait partie de son humanité. Une petite voix qui lui dit ce qu'il faudrait faire quand il n'assure pas dans ses missions....

Dans cette histoire, Lex reprend le rôle d'Oracle et assure le renfort de Superman. Je ne l'avais jamais lu écrit comme ça et c'est ce qui fait l'originalité de la série.



CBR : Les sons sont un thème récurrent dans ce premier numéro, dans les scènes où Clark enfant écoute de la musique ou lorsque plus tard il travaille au Daily. Qu'est ce qui vous a attiré dans cette thématique de la musique ? Quel genre musical Clark écoute-t-il ?

JW : L'idée que Superman pouvait entendre tous les bruits et les conversations des gens m'a toujours fasciné..Quand je travaillais sur Robin, je voulais lui donner un trait humain propre à lui. On sait tous que Damian est un gamin-tueur redoutable, mais il lit aussi des mangas comme les ados de son âge. Concernant Clark, il m'a paru normal qu'il écoute de la musique comme tout le monde. De la musique qu'il aime. J'ai une playlist et je la publierai très bientôt. C'est une playlist que Pete Ross a créée pour Clark. Pete est un gamin rebelle qui veut quitter Smallville. Clark est fils de fermier, mais quelle musique écoute Pete le révolté ? Jonathan et Martha écoutent de la country, Mais comment passer de la country au rock plus énervé ?

L'idée était de pousser Clark à se révolter, car sinon il n'allait pas le faire. La playlist c'est aussi des voix dans la tête qui murmurent. La musique avait un rôle naturel à jouer dans cette thématique. Les sons dans les comics me fascinent, car vous ne pouvez les entendre quoiqu'en fassent les artistes. La représentation des sons ne peut être que visuelle. J'ai voulu aborder ce thème.


CBR : Dans Action comics #1050, Lex devait être incarcéré. Mais il y a cette scène dans Superman #1 où Mercy Graves parle à Superman de la difficulté de se débarrasser de Lex une bonne fois pour toutes, de ce que cela impliquerait pour la ville de Metropolis. Comment en est-on arrivé là ?

JW : Lex est aussi intelligent que manipulateur. Il partage un long passé avec Metropolis, que nous commençons à révéler en fin de numéro. Il est arrivé dans la ville bien avant Superman et a eu le temps de construire son influence. Dans mon esprit - mais je peux me tromper, Clark a quitté Smallville à 18 ans et n'est pas arrivé à Metropolis l'année d'après. Tout comme Bruce ,il a voyagé dans le monde. Probablement pendant cinq ou 10 ans.


Lex est parti pour Metropolis bien avant Clark. Il a eu le temps de se construire un empire avec les meilleures intentions du monde. Et de vivre ses propres aventures qui n'ont jamais été vraiment explorées. Dans Action Comics #1050, on voit Lex assis en prison, un sourire aux lèvres. Je lisais plein de questions à ce sujet et répondais : "Vous pensez vraiment que cela ne fait pas partie du plan de Lex ?".

Il se met dans une position vulnérable, car il est emprisonné, mais nous savons tous qu'il n'est jamais vulnérable très longtemps.



CBR : Une autre révélation d'Action Comics #1050 concerne Lois Lane, qui est nommée rédactrice en chef au Daily Planet. En quoi cela impacte-t-il sa vie privée et professionnelle, mais surtout sa relation avec Clark ? Comment la journaliste la plus nulle en orthographe du journal prend-elle la chose ?

JW : Dieu merci, il y a le correcteur d'orthographe et des relectures de ses articles ! C'est difficile pour Lois, car elle pense être la seule personne capable de porter le Daily Planet à bout de bras et d'honorer l'héritage de Perry White. Comme lui dit Clark, elle est la seule à pouvoir reprendre le flambeau. Mais il y a toujours le reporter qui sommeille en elle. C'est une journaliste de terrain et l'idée d'être enfermée dans un bureau alors que les autres sont en train d'enquêter est difficile à accepter. Elle se sent prisonnière. Elle doit diriger une équipe, elle est la patronne désormais et devra montrer l'exemple. Elle va y arriver même si c'est difficile, car elle est Lois Lane la "Légende". Mais nous en reparlerons plus tard.


Elle va embaucher quelqu'un qui est loin de faire l'unanimité. Et il y aura des articles qu'elle aura envie d'écrire, mais ne pourra pas le faire. Quand Clark se voit confier la rubrique "Supercop", ils prennent tous les deux les fonctions de patrons. Nous reviendrons sur ce changement et en quoi il affecte leur relation.

Mais ils vont s'en sortir.

Superman est responsable du monde entier. Mais est aussi responsable de ce que Lex lui donne en étant bien conscient que cela pourrait être un piège. Il joue un double-jeu.


Superman #1 - Lois Lane


CBR : Parlons maintenant de Jamal Campbell aux dessins sur la série.

JW : Jamal s'est investi à fond sur la série et ses planches sont magnifiques. Sa manière de raconter une histoire est très percutante. Je donne beaucoup de détails dans mes scripts, d'autant plus avec ce numéro qui est le premier. Jamal les a tous pris en considération pour les magnifier. Il y a mis tellement de coeur, de réflexion et d'émotions. Cela a été une bénédiction de travailler avec ,car je me suis rarement senti autant en confiance avec mes collaborateurs, mais vous savez qu'ils vont vous surprendre. Et à chaque fois c'est le cas.


Quand il nous a rendu la première planche, celle du baiser entre Lois et Superman, on a tout de suite vu que Jamal avait très bien saisi comment représenter tout le caractère iconique du héros. On avait beaucoup discuté du Superman de la série animée de Bruce Timm, avec son design en point de mire. C'est à cause de la série que nous avons Livewire et Parasite dans les 3 premiers numéros. C'était important de ne pas regarder en arrière. Je voulais garder l'essence du personnage tout en allant de l'avant et Jamal était l'artiste idéal pour donner vie à cette vision.



CBR : Revenons à Parasite. Pourquoi lui avoir fait subir tous ces changements à la fin du numéro ? Pour lancer l'intrigue du numéro suivant ?

J'avais besoin d'accentuer le côté dangereux de son personnage. Tout comme pour ceux que vous voyez à la toute fin. Les menaces sont sans commune mesure.


Après le numéro 3, on retrouvera Rudy Jones. Je n'en ai pas encore fini avec lui. On ira plus loin dans sa caractérisation lors de son retour chez STAR Labs et chez Stryker. L'histoire se résume à cela pour lui. Il traverse tous ces changements pendant trois numéros et nous verrons ce qu'il advient de lui par la suite.


Nous avons beaucoup d'idées sur la durée pour le titre, mais aussi des arcs narratifs plus courts et des histoires en un seul numéro. Le premier arc couvre les trois premiers numéros, l'histoire du second tient en deux numéros, les 4 et 5, le suivant regroupera les numéros 6 à 8. Les intrigues secondaires développées pour Lois, Clark ou Lex dureront bien plus longtemps.



CBR : À propos de la fin, nous voyons Lex rassembler sa propre Superman Revenge Squad dans Action Comics. Mais là c'est Brainiac qui recrute son équipe.

JW : À vrai dire ce n'est pas vraiment ce qui se passe.

Il y a deux fins différentes. Ce sera révélé plus tard, mais quand Lex est arrivé à Metropolis, il avait rassemblé sa propre équipe de vilains. Ils existaient déjà avant, comme dans toute grande ville, et sévissaient dèjà dans les rues avant l'arrivée de Luthor. Lex s'est comporté en héros, mais qu'est ce que cela signifie au juste pour lui ? Il a débarrassé la ville de ces vilains, mais comment s'y est-il pris ?


Quand Superman est arrivé, Lex s'en est trouvé terriblement frustré. Il estimait avoir déjà sauvé la ville et Superman vient lui voler la vedette, mais surtout sa ville. C'est une partie de l'histoire, le reste ne fait que teaser des histoires à venir dans Dawn of DC. La fin du numéro 1 marque la fin du Superman Revenge Squad de Lex d'un côté, tout en annonçant ce qui se trame pour Superman dans Dawn of DC. Cela n'a rien à voir avoir Brainiac ici. Brainiac va avoir un rôle bien plus grand à jouer au sein de Dawn of DC.


Superman #1 - Le final

CBR : Maintenant que le numéro 1 est sorti, que pouvez-nous nous dire à propos du numéro 2 ?

La Nuit des Parasites. Il y a plusieurs versions du Parasite (rires). Avec cette série, je voulais toucher à plusieurs genres d'histoire. Et le numéro 2 aborde un peu plus le récit horrifique. Et introduit également un nouveau personnage, Marilyn Moonlight. Elle a un passif avec Metropolis, elle ne vient pas juste d'arriver et ce sera sa première apparition.


Vous allez vite voir la tension qui va l'opposer à Superman. Elle fera partie d'une intrigue secondaire dans la série et le mystère de ses origines va s'épaissir au fil des numéros. Nous avons donné tout ce que nous avions avec ces trois premiers numéros. Il y a Lex, son équipe de vilains, Marilyn Moonlight et d'autres choses à découvrir. Vous avez une vue d'ensemble du tableau, nous allons travailler les détails dans les épisodes à venir.



Visuels et propos de Comic Book Ressources

Traduction et adaptation de FBoivin.



44 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page